accueil

vous qui passez poussez la porte, arrêtez vous un moment, je vous attends avec une tasse de café et nous bavarderons tout à loisirs sur nos passions. bonne visite
COPYRIGHT: DES DESSINS, PEINTURES, PHOTOS, VIDEOS ET ECRITS sur ce blog
je n'ai pas de newletter juste un lien sur le coté droit qui s'appelle "suivre mes articles par mail" mettre son adresse mail , au reçu d'un mail retour, un lien sera mis, il faut cliquer dessus pour que cet abonnement soit accepté.

RETOUR ACCUEIL

vendredi 10 janvier 2014

suite 2 du musée du louvre à Paris

Voilà quelques bijoux qui retiennent l’attention des deux filles et moi aussi je l’avoue.
Ces bijoux en or ne laissent pas indifférent, surtout quand on sait qu’ils viennent de plusieurs siècles avant le notre.
D’autres vitrines nous montrent des jeux auxquels les Egyptiens jouaient
On laisse ces ors et pierres précieuse pour entrer dans une grande pièce
De grands sphinx en ligne dans un coin de la pièce ensuite de grandes statues
De Khnoum à tête de bélier, Anubis, à tête de chacal
Les sarcophages viennent en dernier ainsi qu’une multitude d’objets divers mis dans les tombes
Nous voilà devant le célèbre scribe du Louvre
Personne ne sait qui est ce personnage.
Qui est-il ? On ne sait pas non plus sont titres, ni l'époque précise à laquelle il vivait
Voilà ce qui est dit sur le site du Louvre.
Une posture spécifique
Le scribe du musée du Louvre connu sous la dénomination de "scribe accroupi" est en fait assis en tailleur. La jambe droite croisée devant la gauche. Son pagne, blanc, tendu sur les genoux lui sert de support. De sa main gauche, il tient un papyrus partiellement déroulé. La main droite devait tenir son pinceau, aujourd'hui disparu. Ce qui frappe le plus, c'est le traitement du visage et plus particulièrement le travail soigné de l'incrustation des yeux : ils sont composés d'un bloc de magnésite blanc veiné de rouge dans lequel est enchâssé un élément de cristal de roche, sans doute légèrement tronconique, dont la partie avant est soigneusement polie. La face postérieure est couverte d'une couche de matière organique, donnant sa couleur à l'iris et servant probablement d'adhésif. L'ensemble de l'oeil est serti dans l'orbite par deux larges griffes de cuivre soudées à l'arrière. Un trait de peinture noire dessine les sourcils. Les mains, les doigts et les ongles sont sculptés avec une délicatesse remarquable. La poitrine est hypertrophiée et les mamelons sont notés au moyen de deux chevilles de bois. La statue a fait l'objet d'un nettoyage en 1998, limité à l'allégement de surpeints en cire. Cette restauration a mis en valeur la polychromie antique très bien conservée.
Un personnage inconnu
Le socle semi-circulaire sur lequel il est assis devait, à l'origine, s'encastrer dans un socle plus grand qui comportait son nom et ses titres. Ceci à l'exemple de celui de la statue du prince Setka. Ce socle a disparu, et le contexte de la découverte ne nous en apprend pas plus. Selon son découvreur, l'archéologue Auguste Mariette, la statue du scribe aurait été trouvée à Saqqara le 19 novembre 1850, au nord de l'allée de sphinx du Sérapeum. Mais la localisation exacte n'est pas claire car, malheureusement, ces fouilles ont fait l'objet de publications posthumes, les journaux de fouilles ont été égarés et les archives sont dispersées entre la France et l'Égypte. Quoiqu'il en soit, l'endroit avait été pillé et bouleversé, et n'a donc pu fournir aucun indice sur l'identité du personnage. Certains ont tenté de l'identifier à l'un des propriétaires des statues découvertes en même temps que lui. La plus convainquante de ces identifications paraît être celle qui le lie à Péhernefer. Certains critères stylistiques comme la minceur des lèvres qui est peu commune, le modelé du torse et une hypertrophie de la poitrine peuvent accréditer ce rapprochement. La statue de Péhernefer date de la IVe dynastie. Ce qui peut être un argument supplémentaire en faveur d'une datation précoce de cette statue qui a parfois été datée de la VIe dynastie. Un autre argument en faveur de cette datation, est que les scribes "écrivant" datent plutôt de la IVe et du début de la Ve dynastie, tandis qu'ensuite on trouve majoritairement des scribes "lisant". 
Peintrefiguratif(Raymonde)



 cuillères à fard
 jeux de dés


















18 commentaires:

  1. Elles étaient gâtées les Égyptiennes
    Gros bisous Raymonde et bon Dredi

    RépondreSupprimer
  2. Passionnant tout cela. Est-ce que vous avez pu voir de vraies momies ? Gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Raymonde, c'est un plaisir de continuer la visite avec toi. Tes explications sont intéressantes. Bisous. Gigi

    RépondreSupprimer
  4. Celà doit bien faire tente ans que je n'y suis allez.

    Merci de m'y projeter à nouveau.

    Bise.

    Philippe.

    RépondreSupprimer
  5. un gros faible pour les beaux bijoux!

    RépondreSupprimer
  6. KOUKOU et bien oui moi aussi je craque en regardant ces bijoux
    ils sont si beaux
    mais hélas ils ne sont pas encore à nous
    et les bracelets pas encore à nos poignets rire
    c'est dommage
    Tu ne peux pas faire quelque chose Raymonde!!
    bisou et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir Raymonde !
    Une bien belle visite .
    Bisous bonne soirée Mamé

    RépondreSupprimer
  8. Une magnifique collection d objets tous plus précieux les uns que les autres. Au XIXeme siècle, les fouilles consistaient surtout à trouver des objets, on a pas apporté beaucoup d attentions sur leur emplacements, sur le milieu dans lequel ils se trouvaient. C est aussi important pour l histoire, pour comprendre. Il n est pas étonnant que l on ai des difficultés d identifier cette statue représentant peut être Pehernefer
    Bonne soirée Raymonde
    Latil

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir ,belle visite ,bijoux,objets ,sculptures,très intéressant.bonne nuit ,bises.

    RépondreSupprimer
  10. bonsoir Raymonde je t'ai suivie avec plaisir dans cette visite!
    de belles oeuvres d'art et le scribe est presque vivant!
    les Egyptions avaient tellement d'art, que tout le monde a pu en ramener en quantité
    il suffisait de fouiller le sable, c'est aussi important qu'on puisse les admirer maintenant ce qui veut dire que beaucoup de pièces sont conservées
    et protégées,
    aussi une chance que le musée laisse prendre des photos
    je t'envoie des bisous
    Angie

    RépondreSupprimer
  11. bonsoir Raymonde je t'ai suivie avec plaisir dans cette visite!
    de belles oeuvres d'art et le scribe est presque vivant!
    les Egyptions avaient tellement d'art, que tout le monde a pu en ramener en quantité
    il suffisait de fouiller le sable, c'est aussi important qu'on puisse les admirer maintenant ce qui veut dire que beaucoup de pièces sont conservées
    et protégées,
    aussi une chance que le musée laisse prendre des photos
    je t'envoie des bisous
    Angie

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Raymonde, un musée qui n'a pas encore dévoilé toutes ses richesses... superbe série sur l'Egypte, bon week-end. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  13. salut
    c'est intéressant de voir ces statues et objets comme les dés que l'on utilisait au temps de l'égyspte ancienne
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  14. Un grand merci pour cette belle visite du musée
    cela me rappelle de très bons souvenirs!
    Cordiales amitiés & à +

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Raymonde. Merci de nous faire profiter de ta visite au Louvre. Je n'y ai jamais été. Bisous

    RépondreSupprimer
  16. très belle page de culture générale
    il y a tant à voir et à découvrir
    merci pour cette belle page
    bon weekend
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  17. Toutes ces merveilles
    A nos yeux révélées
    Et par toi partagées
    Dorées par RA le soleil
    Bisous belle visite

    RépondreSupprimer