accueil

vous qui passez poussez la porte, arrêtez vous un moment, je vous attends avec une tasse de café et nous bavarderons tout à loisirs sur nos passions. bonne visite
COPYRIGHT: DES DESSINS, PEINTURES, PHOTOS, VIDEOS ET ECRITS sur ce blog
je n'ai pas de newletter juste un lien sur le coté droit qui s'appelle "suivre mes articles par mail" mettre son adresse mail , au reçu d'un mail retour, un lien sera mis, il faut cliquer dessus pour que cet abonnement soit accepté.

RETOUR ACCUEIL

mardi 21 avril 2015

croquis crayon et feutre au musée Gustave Moreau à Paris


Au Musée national Gustave Moreau Prométhée

Prométhée est l'un des Titans de la mythologie grecque. Bienfaisant pour les hommes, il dérobe le feu aux dieux pour le leur livrer caché dans un bâton creux. Pour sa punition, il est enchaîné au sommet du Caucase, où un aigle lui ronge le foie qui sans cesse repousse. Délivré par Héraclès qui tue l'aigle, il est très populaire en Attique, pour avoir enseigné aux hommes le savoir fondateur d'une civilisation.
Au Salon de 1868, ce Prométhée, rejeté par la critique, attire l'attention de Théophile Gautier : " M. Gustave Moreau n'a pas donné à son Prométhée les proportions colossales du Prométhée d'Eschyle. Ce n'est pas un Titan. C'est un homme auquel il nous semble que l'artiste ait voulu donner quelque ressemblance avec le Christ, dont, selon quelques pères de l'Eglise, il est la figure et la prédiction païennes. Car lui aussi il voulut racheter les hommes et souffrit pour eux ".
Les Filles de Thespius
Gustave Moreau commença probablement cette peinture vers 1853, elle devait être bien engagée en 1858 puisque sa mère lui écrivit, le 22 janvier, alors qu’il séjournait en Italie : « Ton père me demandait hier soir si je croyais que tu composeras quelque chose de mieux que ton Hercule au milieu des femmes. Pour moi, je pense que tu as fait d’énormes progrès, je ne serai donc pas très étonnée car j’ai une énorme ambition pour mon fils et je suis persuadée qu’il la satisfera ».

L’œuvre, agrandie en 1882, resta « en voie d’exécution ». Sa partie centrale se ressent fortement de l’influence de Théodore Chassériau et de son tableau le Tepidarium (Paris, musée d’Orsay, RF 71) exposé au Salon de 1853 puis à l’Exposition universelle de 1855. Moreau livre ici une vision très personnelle d’un mythe rarement représenté, car jugé scabreux. Hercule, le fils de Jupiter et de la princesse thébaine Alcmène, âgé de 18 ans avait mis à mort le lion de Cithéron qui ravageait les troupeaux d’Amphitryon, son père putatif, et ceux du roi Thespius. Ce dernier, soucieux de sa descendance et pour prouver sa reconnaissance au héros qui séjournait chez lui fit en sorte qu’il s’unisse à ses 50 filles. C’est le moment qui précède « ce grand acte de génération » que le peintre choisit de représenter. Hercule est assis au centre dans une pose méditative très michelangelesque, derrière lui : « deux cippes [...] portent le soleil et la lune tous deux naturellement symbolisés par des taureaux et des sphinx : les deux pôles de la vie, de la création, emblème de cette dualité constante des deux sexes ». Moreau est parvenu à varier heureusement les physionomies et les poses des filles du roi. Dans ce gynécée cyclopéen certaines déambulent, d’autres sont assoupies, quant au demi dieu selon Moreau, il : « […] sent en lui l’immense tristesse de celui qui va créer, qui va donner la vie en même temps que cette grande exaltation d’âme qui vient l’assaillir, lui voué au sacrifice, à chaque acte de sa destinée fatale. Toute la gravité religieuse des races primitive est en lui. Un dieu l’anime et le soutient »
























23 commentaires:

  1. Bonjour Raymonde tu es toujours avec le crayon a la main pour notre plus grand bonheur c'est joli bisous
    Marcel

    RépondreSupprimer
  2. JUste un petit bonjour pour toi Raymonde je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  3. Superbes ces croquis ma Raymonde. Perso j'aime beaucoup les filles de Thespius.
    L'infection dentaire semble enrayée, mais je me gratte toujours.
    Bises et bonne journée. ZAZA

    RépondreSupprimer
  4. Bon jour Raymonde, ta visite dans ce musée a permis de belles inspirations, bravo. Bonne semaine, gros bisous.

    RépondreSupprimer
  5. génial le deuxième avec les couleurs

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour
    J'adore tes croquis!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Joli croquis de Prométhée enchaîné , les punitions des dieux étaient sadiques à l'époque ;)
    Bonne fin de journée Raymonde (:-*

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour raymonde
    superbes croquis
    je ne sais si je vais garder overblog ,je vais te mette le lien de mon eklablog
    Nous avons encore une belle journée ensoleillée aujourd’hui
    je te souhaite de passer une bonne fin mardi
    bisous

    http://nenette206.eklablog.fr

    RépondreSupprimer
  9. hello Raymonde

    grand artiste Gustave Moreau
    tu l'as bien saisi avec tes croquis

    bonne soirée
    bisous **

    RépondreSupprimer
  10. Coucou Raymonde, ton Hercule a eu du boulot , rien que 50 filles pour lui tout seul !!! Gros bisous

    RépondreSupprimer
  11. Raymonde bonsoir tu dessines très bien tu sais
    encore un grand bravo car quel travail je trouve gros bisous

    RépondreSupprimer
  12. Très joli ce coup de crayons sur la première
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  13. salut
    je les trouve jolis tes croquis
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  14. Merci Raymonde pour ces explications.
    Magnifique musée découvert lors d'une escapade Parisienne.

    Bise.

    Philippe.

    RépondreSupprimer
  15. bonjour Raymonde
    de jolis croquis
    bises poétiques et A+ du troubadour Emmanuel

    RépondreSupprimer
  16. Voilà je me remanifeste enfin, quelle semaine, quelle et elle n'est pas prête.
    Horrible de se faire bouffer par un volatile au bec crochu
    Jeudissimes gros bisous Raymonde

    RépondreSupprimer
  17. Coucou Raymonde, Hercule est un très bel apollon que tu as dû avoir du plaisir à si biencroquer. Affreux l'histoire de l'aigle. Gros bisous

    RépondreSupprimer
  18. ces oeuvres sont magnifiques Raymonde!
    je vois dans la première explication qu'il n'est jamais bien bon de dérober quoi que ce soit aux dieux!
    puis tu as du te plaire au milieu de tous ces beaux tableaux
    bisous
    Angie

    RépondreSupprimer
  19. salut
    il est superbe le premier croquis
    bon week-end

    RépondreSupprimer
  20. le contenu de ce musée est d'une grande richesse Raymonde
    je profitte de mon samedi libre pour te laisser un bisou lors de ma visite
    Angie

    RépondreSupprimer
  21. Superbe ton article : j'aime beaucoup !
    Cordiales amitiés & à +

    RépondreSupprimer
  22. Bonsoir Raymonde. Merci pour tes explications très intéressantes sur ces tableaux. Bisous

    RépondreSupprimer