accueil

vous qui passez poussez la porte, arrêtez vous un moment, je vous attends avec une tasse de café et nous bavarderons tout à loisirs sur nos passions. bonne visite
COPYRIGHT: DES DESSINS, PEINTURES, PHOTOS, VIDEOS ET ECRITS sur ce blog
je n'ai pas de newletter juste un lien sur le coté droit qui s'appelle "suivre mes articles par mail" mettre son adresse mail , au reçu d'un mail retour, un lien sera mis, il faut cliquer dessus pour que cet abonnement soit accepté.

RETOUR ACCUEIL

dimanche 3 mai 2015

Croquis au feutre au musée de l'Hôtel des Invalides



Samedi 07 Février 2015 croquis au feutre au musée de l'Hôtel des Invalides
tombeau de Napoléon au dôme des Invalides
Peu de participants ce jour là, car il fait froid mais avec du soleil
Nous visitons d’abord le musée car nous ne l’avons jamais vu
Cette partie sera repris sur mon prochain article
La cour est intéressante mais trop froid pour s’y installer 

Le musée de l'Armée est né en 1905 de la fusion du musée d'Artillerie et du musée historique de l'Armée. Le musée historique de l'Armée est fondé en 1896 par une société, La Sabretache, dont le président, le peintre Edouard Detaille, souhaitait constituer, à partir de ses propres collections, un musée militaire national sur le modèle des salles rétrospectives de l'Exposition universelle de Paris de 1889.

La cour est intéressante mais trop froid pour s’y installer
La cour d'Honneur de l'hôtel national des Invalides présente une exceptionnelle batterie de 60 canons classiques français en bronze, joyaux des collections d'artillerie du musée de l'Armée, ainsi qu'une dizaine d'obusiers et de mortiers.
Ces pièces retracent 200 ans d'histoire de l'artillerie de terre française selon un parcours qui propose aux visiteurs de découvrir la fabrication des matériels, leur rôle, ainsi que l'épopée des grands artilleurs français.
 
Nous allons voir le tombeau de Napoléon et là à l’abris, nous choisissons chacun un endroit pour commencer nos croquis


http://www.musee-armee.fr/collections/les-espaces-du-musee/dome-des-invalides-tombeau-de-napoleon-ier.html


Cette chapelle royale est construite entre 1677 et 1706. Les décors intérieurs réalisés à cette époque exaltent la gloire de Louis XIV, de la monarchie et de ses armées.
Temple de Mars sous la Révolution, l'église du Dôme devient panthéon militaire sous l'action de Napoléon Bonaparte, avec l'installation du tombeau de Turenne (1800) et d'un monument funéraire de Vauban (1807-1808). En 1800, le Premier Consul ordonne la translation sous le Dôme de la dépouille de Turenne, un des plus célèbres maréchaux de France du Grand siècle, dans un tombeau monumental.
Devenu empereur des Français, il renouvelle le geste le 26 mai 1808, en transférant le cœur de Vauban dans un mausolée érigé vis-à-vis de celui de Turenne. Œuvre de Trepsat, le mausolée initial érigé dans la chapelle Sainte-Thérèse comprend une simple colonne surmontée d'une urne, assise sur une base portant des trophées.
En 1847, dans le cadre de l'aménagement par l'architecte Visconti dans la crypte destinée à recevoir le tombeau de Napoléon, ce monument est remplacé par un sarcophage de marbre noir réalisé par le sculpteur Antoine Etex. Vauban est représenté à demi-couché. Il tient un compas et médite sur ses écrits. Il est encadré par les figures de la Science, voilée et de la Guerre, casquée. Le sarcophage est surmonté d'un obélisque encadré de drapeaux et d'étendards. Une inscription et un bas-relief sur le socle rappellent le projet de dîme royal de Vauban et valorisent la dimension politique et réformatrice de l'œuvre de Vauban.
A ce jour, le Dôme accueille, autour du tombeau de Napoléon Ier, les sépultures de son fils, l'Aiglon, le Roi de Rome, de ses frères Joseph et Jérôme Bonaparte, des généraux Bertrand et Duroc, mais aussi celle des deux maréchaux illustres de la première moitié du XXe siècle, Foch et Lyautey.
Le tombeau, façonné dans des blocs de quartzite rouge, placé sur un socle de granit vert des Vosges, est cerné d'une couronne de lauriers et d'inscriptions rappelant les grandes victoires de l'Empire. Entourant le Tombeau, douze " Victoires " sculptées par Pradier, symbolisent les campagnes militaires de Napoléon.
 
Au bout de 1h30 on arrête, car le froid se fait ressentir.
Le café des invalides tout à coté, nous permet de nous réchauffer avec un thé et une pâtisserie

Peintrefiguratif(Raymonde)
































21 commentaires:

  1. Si tu veux tout croquer, BonApp. Parc'qu'y en a à faaire
    Gros bisous endimanchés Raymonde

    RépondreSupprimer
  2. bonjour Raymonde, j'avoue que les atmosphères militaires me donnent un peu d'angoisse, même dans les musées! mais il faut dire que c'est grandiose ce qu'il y a en France :) tes croquis et photos sont très plaisants à voir.:)
    bisous, bon dimanche
    Angie

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Raymonde

    ça doit pas être facile au feutre, le premier jet doit être le bon et tu y es arrivée
    dessiner dans le froid pas possible ça ;)
    bisous et bon dim **

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour
    J'aimerais bien aller visiter!
    Tes croquis sont super!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Magnifiques ces croquis ma Raymonde. Et qu'elles sont belles tes photos de la cour des Invalides. Bises et bon dimanche, encore pluvieux chez nous. ZAZA

    RépondreSupprimer
  6. ces images sont magnifiques !
    Bon week end!
    Photographe Gil Zetbase
    http://www.gilzetbase.com/

    RépondreSupprimer
  7. Il est très beau ce musée et tu as de quoi dessiner !!!
    Bon dimanche - gros bisous
    Monelle

    RépondreSupprimer
  8. bonjour Raymonde
    de jolis croquis
    je ne connais pas ce musée parisien
    bises et A+ du troubadour Emmanuel

    RépondreSupprimer
  9. Merci de cette visite du Musée des Invalides.
    Beaux croquis
    Bisous

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Raymonde, merci pour cette grande quantité de clichés et tes jolis croquis mais aussi pour ta pensée du jour me concernant, c'est ma fête en effet et celle de mon père qui s'appelle Jacques. Bon dimanche, bisous.

    RépondreSupprimer
  11. Petit bonsoir pour toi Raymonde je suis fatiguée en ce moment gros bisous

    RépondreSupprimer
  12. Tout en perspectif ton croquis avec le tombeau sur son socle et les Victoires qui l'entourent ;) j'ai jamais visité ce lieu mais tes photos me donnent une idée de l'endroit
    Bonne soirée Raymonde (:-*

    RépondreSupprimer
  13. C'est superbe , un bon coup de crayon, enfin plusieurs
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  14. Douée aussi en dessin..bravo

    RépondreSupprimer
  15. Boniour Raymonde félicitation pour ces croquis ils sont magnifiques bisous
    Marcel

    RépondreSupprimer
  16. Le post est tres interessant! J'adore les images!
    Bonne soiree!
    Natallia Jolliet
    http://www.alexphotographygeneva.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  17. bonjour ,joli hôtel musée,beaux bâtiments et l'intérieur est remarquable.tu en as profité pour croquer .
    tes dessins sont réussis.bon long week-end .bises.

    RépondreSupprimer
  18. Une de mes visites préférées lorsque le provincial que je suis vient à Paris...
    je peux passer des heures entières dans le musée de la seconde guerre mondiale et la salle où se trouve le tombeau de Napoléon me fascine...
    Bonne journée, chère Raymonde...

    RépondreSupprimer
  19. Ces statues ne m'inspireraient pas du tout... Mais toi tu en fais de superbes aquarelles. Bisous

    RépondreSupprimer