accueil

vous qui passez poussez la porte, arrêtez vous un moment, je vous attends avec une tasse de café et nous bavarderons tout à loisirs sur nos passions. bonne visite
COPYRIGHT: DES DESSINS, PEINTURES, PHOTOS, VIDEOS ET ECRITS sur ce blog
je n'ai pas de newletter juste un lien sur le coté droit qui s'appelle "suivre mes articles par mail" mettre son adresse mail , au reçu d'un mail retour, un lien sera mis, il faut cliquer dessus pour que cet abonnement soit accepté.

RETOUR ACCUEIL

mercredi 20 mai 2015

croquis feutre au musée du Petit Palais


Samedi 28 Février 2015
Musée du petit palais ce dessin sera fait au feutre noir
Il représente des têtes grotesques
Ma reprise après mes 15 jours de grippes est un peu dure
Donc je prends comme sujets deux têtes pas trop dur à faire
Pour mon retour nous sommes 10 pour cette sortie OVS

peintrefiguratif(Raymonde)

masques grotesques de Jean Carriés

4. Jean Carriès (1855-1894)
Détail d’un élément grotesque de
La Porte de Parsifal
Grès émaillé
Paris, Musée du Petit Palais
© Musée du Petit Palais

En mars 1890, deux ans après avoir installé ses fours à Saint-Amand-en-Puisaye dans la Nièvre, Carriès reçoit la commande dont il a toujours rêvé : un encadrement de porte gigantesque en carreaux de grès, séparant en deux l’atelier de peinture de la richissime américaine Winaretta Singer, future princesse Edmond de Polignac.
Celle-ci a accepté ce projet de Porte monumentale sur la foi d’un dessin d’Eugène Grasset, ami du sculpteur : la Porte est alors peuplée de créatures d’esprit médiéval. Mais Carriès va laisser son imaginaire transformer le projet, vite envahi d’êtres étranges qui peuplent ses cauchemars.
C’est une tâche immense : ce potier autodidacte découvre le métier. Il engage des ouvriers qui font des essais de terres, d’émaux et de cuissons différentes. A sa mort en 1894, il a achevé la maquette en plâtre grandeur nature de la Porte, mais n’a pu faire aboutir la création de l’ensemble des grès. Ainsi n’existe-t-il en grès qu’à peine un tiers des 600 carreaux de formes irrégulières prévus.
Ce carreau-ci devait recevoir un emplacement tout particulier : seul élément figuratif du revers de la Porte, il aurait regardé le visiteur pénétrant dans l’atelier de Winaretta Singer. Son aspect terrifiant est renforcé par l’émaillage habile, les yeux opaques formant contraste avec l’émail transparent de la face : il est véritablement le Gardien du sanctuaire.

12 commentaires:

  1. Bonjour Raymonde l'année prochaine faudra penser a te faire vacciner hihi bisous
    Marcel

    RépondreSupprimer
  2. Ils ont une expression animale :)
    As-tu pris du plaisir à les croquer ?
    Bon rétablissement

    RépondreSupprimer
  3. Coucou, je vais essayer de ne pas oublier d'envoyer mon com' ce qui m'est arrivé pour ton joli pécheur que j'aime beaucoup. Beaux croquis de ces masques !!
    Bonne journée à toi - gros bisous
    Monelle

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Raymonde

    elles sont très bien représentée Bravo :)
    bonne journée a toi
    bisous *

    RépondreSupprimer
  5. Mais quelle idée d’attraper la grippe en plein mois d'avril...!!!! J'espère surtout que tu vas mieux et que cela ne t'a pas trop fatigué. Magnifiques ces croquis. Bises et bonne journée. ZAZA

    RépondreSupprimer
  6. Les coups de crayons n'ont pas été perturbés par ton rétablissement sur ton état grippal, Raymonde... bonne journée, bisous.

    RépondreSupprimer
  7. Eh bien Raymonde je te souhaite de rapidement reprendre une bonne forme, pas marrant d'avoir la grippe alors que les beaux jours nous invitent à porter des vêtements légers et à faire des promenades :)
    bisous d'Angie

    RépondreSupprimer
  8. Ils ont plutôt le visage dur ces gaillards
    Jeudissimes gros bisous Raymonde

    RépondreSupprimer
  9. J'aurais aussi fait des cauchemars.
    Quand j'ai mis la photo de la vieille roux de moulin j'ai pensé à toi et à ton amour des moulins à eaux.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  10. bonjour Raymonde . voilà de vraies têtes de carnaval .
    bonne journée et gros bisous

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Raymonde

    J'aime beaucoup ces tetes exposées au Petit Palais.
    Merci de leur petite histoire.

    Bise.

    Philippe.

    RépondreSupprimer