accueil

vous qui passez poussez la porte, arrêtez vous un moment, je vous attends avec une tasse de café et nous bavarderons tout à loisirs sur nos passions. bonne visite
COPYRIGHT: DES DESSINS, PEINTURES, PHOTOS, VIDEOS ET ECRITS sur ce blog
je n'ai pas de newletter juste un lien sur le coté droit qui s'appelle "suivre mes articles par mail" mettre son adresse mail , au reçu d'un mail retour, un lien sera mis, il faut cliquer dessus pour que cet abonnement soit accepté.

RETOUR ACCUEIL

dimanche 26 avril 2015

Croquis pastel et crayon au musée du Louvre

Lundi 02 Février 2015 croquis au Musée du louvre cour Puget

Edme BOUCHARDON
Chaumont (Haute-Marne), 1698 - Paris, 1762

Faune endormi 1726-1730
MarbreH. : 1,84 m. ; L. : 1,42 m. ; Pr. : 1,19 m.

L'oeuvre fut exécutée à Rome d'après un célèbre antique de la collection Barberini (aujourd'hui à la Glyptothèque de Munich). Elle orna pendant un siècle et demi plusieurs parcs (le jardin de Monceau, le parc de Saint-Cloud, le jardin du Luxembourg), et ce long séjour à l'extérieur gâta irrémédiablement la surface du marbre




Christophe-Gabriel ALLEGRAIN Paris, 1710 - Paris, 1795

a statue fut commandée en 1776 par Madame Du Barry pour servir de pendant, dans le parc du château de Louveciennes, à la Baigneuse, dite aussi Vénus, du même sculpteur, laquelle avait été un présent de Louis XV en 1772.


mardi 21 avril 2015

croquis crayon et feutre au musée Gustave Moreau à Paris


Au Musée national Gustave Moreau Prométhée

Prométhée est l'un des Titans de la mythologie grecque. Bienfaisant pour les hommes, il dérobe le feu aux dieux pour le leur livrer caché dans un bâton creux. Pour sa punition, il est enchaîné au sommet du Caucase, où un aigle lui ronge le foie qui sans cesse repousse. Délivré par Héraclès qui tue l'aigle, il est très populaire en Attique, pour avoir enseigné aux hommes le savoir fondateur d'une civilisation.
Au Salon de 1868, ce Prométhée, rejeté par la critique, attire l'attention de Théophile Gautier : " M. Gustave Moreau n'a pas donné à son Prométhée les proportions colossales du Prométhée d'Eschyle. Ce n'est pas un Titan. C'est un homme auquel il nous semble que l'artiste ait voulu donner quelque ressemblance avec le Christ, dont, selon quelques pères de l'Eglise, il est la figure et la prédiction païennes. Car lui aussi il voulut racheter les hommes et souffrit pour eux ".
Les Filles de Thespius
Gustave Moreau commença probablement cette peinture vers 1853, elle devait être bien engagée en 1858 puisque sa mère lui écrivit, le 22 janvier, alors qu’il séjournait en Italie : « Ton père me demandait hier soir si je croyais que tu composeras quelque chose de mieux que ton Hercule au milieu des femmes. Pour moi, je pense que tu as fait d’énormes progrès, je ne serai donc pas très étonnée car j’ai une énorme ambition pour mon fils et je suis persuadée qu’il la satisfera ».

L’œuvre, agrandie en 1882, resta « en voie d’exécution ». Sa partie centrale se ressent fortement de l’influence de Théodore Chassériau et de son tableau le Tepidarium (Paris, musée d’Orsay, RF 71) exposé au Salon de 1853 puis à l’Exposition universelle de 1855. Moreau livre ici une vision très personnelle d’un mythe rarement représenté, car jugé scabreux. Hercule, le fils de Jupiter et de la princesse thébaine Alcmène, âgé de 18 ans avait mis à mort le lion de Cithéron qui ravageait les troupeaux d’Amphitryon, son père putatif, et ceux du roi Thespius. Ce dernier, soucieux de sa descendance et pour prouver sa reconnaissance au héros qui séjournait chez lui fit en sorte qu’il s’unisse à ses 50 filles. C’est le moment qui précède « ce grand acte de génération » que le peintre choisit de représenter. Hercule est assis au centre dans une pose méditative très michelangelesque, derrière lui : « deux cippes [...] portent le soleil et la lune tous deux naturellement symbolisés par des taureaux et des sphinx : les deux pôles de la vie, de la création, emblème de cette dualité constante des deux sexes ». Moreau est parvenu à varier heureusement les physionomies et les poses des filles du roi. Dans ce gynécée cyclopéen certaines déambulent, d’autres sont assoupies, quant au demi dieu selon Moreau, il : « […] sent en lui l’immense tristesse de celui qui va créer, qui va donner la vie en même temps que cette grande exaltation d’âme qui vient l’assaillir, lui voué au sacrifice, à chaque acte de sa destinée fatale. Toute la gravité religieuse des races primitive est en lui. Un dieu l’anime et le soutient »
























samedi 18 avril 2015

Croquis au crayon et pastel au musée du louvre

François-Joseph BOSIO
Monaco, 1768 - Paris, 1845
La Nymphe Salmacis
Marbre H. : 0,82 m. ; L. : 0,85 m. ; Pr. : 0,63 m.
Le modèle en plâtre fut présenté aux Salons de 1819 et 1824. "Elle n'avait d'autre plaisir...qu'à consulter dans le cristal de l'onde quels ajustements lui siéraient le mieux" (sujet tiré des Métamorphoses d'Ovide).
Acquisition de Charles X

 Croquis au pastel blanc et crayon sur papier gris

Antoine-Denis CHAUDET
Paris, 1763 - Paris, 1810
Terminé par Cartellier (1757 - 1831) et Dupaty (1771 - 1825) après 1810
Oedipe enfant rappelé à la vie par le berger Phorbas qui l'a détaché de l'arbre
Le modèle en plâtre fut présenté au Salon de 1801.
Le berger Phorbas recueillit le bébé Oedipe abandonné par ses parents à cause de la terrible prédiction qui le concernait
 






jeudi 16 avril 2015

Croquis au feutre de couleurs au musée du Louvre


CROQUIS AU MUSEE DU LOUVRE samedi 24 01 2015
 
CROQUIS AU FEUTRE sur papier brillant et lisse
Peintrefiguratif (Raymonde)
 
Jean-Baptiste II LEMOYNE
Paris, 1704 - Paris, 1778
Vertumne et Pomone 1760 Pierre
Le groupe est mentionné en 1786 dans les jardins de la Folie Saint-James à Neuilly appartenant à Claude Baudard de Sainte-James, trésorier général de la Marine. Le sujet est tiré des Métamorphoses d'Ovide : le dieu des jardins Vertumne est amoureux de la belle Pomone qui résiste à tout galant ; pour l'approcher et la séduire, il prend l'apparence d'une vieille femme qui finalement révèle son vrai visage, ce que signifie ici le masque enlevé par le jeune homme.
La scène est un hommage rendu aux amours de Louis XV et de Madame de Pompadour ; celle-ci avait triomphé à Versailles dans le rôle de Pomone

 

mardi 14 avril 2015

Visite au port du gros caillou à Paris


















Visite au port du gros caillou à Paris 22 01 2015
Sea Sheperd vous accueille à Paris pour visiter le trimaran Brigitte Bardot

Ma fille voulant voir le Sea Sheperd accosté au port du Gros Cailloux sur les quais de Seine
Nous sommes descendues aux Invalides et longées les quais
Il faisait très froid heureusement que nous étions bien emmitouflées.
Le temps de faire quelques photos et d’admirer ce trimaran  nous sommes reparties marcher car il faisait trop froid pour rester sur place.

Peintrefiguratif(Raymonde)

Le trimaran Brigitte Bardot, navire le plus rapide de la flotte de Sea Sheperd et accessoirement, le seul capable de passer sous les ponts de la Seine, est amarré à Paris jusqu’au 11 février, dans le cadre d’une tournée de sensibilisation. Au retour d’une campagne anti-braconnage en Sicile, Sea Shepherd entame une tournée européenne pour sensibiliser le public aux missions de l’association, avant de repartir l’été prochain dans une nouvelle aventure.