accueil

vous qui passez poussez la porte, arrêtez vous un moment, je vous attends avec une tasse de café et nous bavarderons tout à loisirs sur nos passions. bonne visite
COPYRIGHT: DES DESSINS, PEINTURES, PHOTOS, VIDEOS ET ECRITS sur ce blog
je n'ai pas de newletter juste un lien sur le coté droit qui s'appelle "suivre mes articles par mail" mettre son adresse mail , au reçu d'un mail retour, un lien sera mis, il faut cliquer dessus pour que cet abonnement soit accepté.

RETOUR ACCUEIL

mercredi 4 février 2015

aquarelle d'après un récit sur un escalier


Atelier du mercredi 12 11 2014
L’escalier

Tout comme les deux récit du 29 10 2014 cette fois ci le dessin sera basé sur ce morceau de roman
Un vieil immeuble un peu défraichit de Paris comme j'en ai connu dans le quartier des Halles.
ce dessin est fait à l'aquarelle.
 &&&&&&&&
Oui cela pourrait commencer ainsi comme ça d’une manière un peu lourde et lente dans cet endroit neutre qui est à tous et à personne, ou les gens se croisent presque sans se voir, ou la vie de l’immeuble se répercute, lointaine et régulière. De ce qui se passe derrière les lourdes portes des appartements, on ne perçoit le plus souvent que ces échos éclatés, ces brides, ces débris, ces esquisses, ces amorces, ces incidents ou accidents qui se déroulent dans ce que l’on appelle les parties communes, ces petits bruits feutrés que le tapis de laine rouge passé étouffe, ces embryons de vie communautaire qui s’arrêtent toujours aux paliers. Les habitants d’un même immeuble vivent à quelques centimètres les uns des autres, une simple cloison les sépare, ils se partagent les mêmes gestes en même temps, ouvrir le robinet, tirer la chasse-d’eau, allumer la lumière, mettre la table, quelques dizaines d’existences simultanées qui se répètent d’étages en étages et d’immeubles en immeubles et de rue en rue.ils se barricadent dans leurs parties privatives (puisque c’est comme ça que ça s’appelle) et il aimeraient bien que rien n’en sortent, mais si peu qu’ils en laissent sortir, le chien en laisse, l’enfant qui cours au pain, le reconduit ou l’éconduit, c’est par l’escalier que ça sort. Car tout ce qui se passe par l’escalier, tout ce qui arrive par l’escalier, les lettres, les faire-part, les meubles que les déménageurs apportent ou emportent, le médecin en urgence, le voyageur qui revient d’un long voyage. C’est à cause de cela que l’escalier reste un lieu anonyme, froid, presque hostile. Dans les ancienne maisons, il y avait encore des marches de pierre, des rampes en fer forgée, des sculptures, des torchères, une banquette parfois pour permettre aux gens âgés de se reposer entre deux étages.
Dans les immeubles modernes, il y a des ascenseurs aux parois couvertes de graffitis qui se voudraient obscènes et des escaliers dits de secours en béton brut, sales et sonores.

Peintrefiguratif(Raymonde)
 

24 commentaires:

  1. Je me souviens étant enfant en allant rendre visite à une tata
    De larges escaliers en pierre de volvic et cette rampe ornée d'une grosse boule , j'adorais
    Ton billet est parlant j'♥

    RépondreSupprimer
  2. Mais de très beaux immeubles hausmanniens
    Gros bisous Raymonde et bon Cremerdi

    RépondreSupprimer
  3. salut
    au moins les escaliers permettaient de faire un peu de sport sans s'en apercevoir
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Raymonde, tu as beaucoup d'imagination et ton quartier est bien sympa, avec la concierge à sa fenêtre ! C'est mieux que dans les grands immeubles où l'on ne croise personne dans l'ascenseur ! Bises et belle journée parisienne

    RépondreSupprimer
  5. oui, peut-être as-tu raison, les immeubles de maintenant isolent peut-être leurs occupants...

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Raymonde

    une belle idée ton dessin d'après un récit..c'est sympa
    oui dans les buildings plus pareil les gens ne se connaissent quasi même pas

    bisous et bonne fin de journée **

    RépondreSupprimer
  7. Coucou ma Raymonde,
    Très belle aquarelle pour illustrer ce morceau de texte. Bravo.
    Bises et bonne journée - ZAZA

    RépondreSupprimer
  8. Jolie aquarelle :) depuis on a remplacé la concierge par des digicodes et les gens se disent à peine bonjour dans la cage d'escalier :)
    Bonne soirée Raymonde (:-*

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir Raymonde, bravo pour cette bien jolie réalisation de cette scène de rue, j'admire ton talent. Gros bisous

    RépondreSupprimer
  10. Mon commentaire ne s'est pas mis !
    Je disais que cette aquarelle est superbe
    un réel régal pour mes yeux !
    Cordiales amitiés & à +

    RépondreSupprimer
  11. Cela me rappel ma vie dans le 77 !
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Raymonde encore une bien belle réalisation c'est magnifique bisous
    Marcel

    RépondreSupprimer
  13. bonjour Raymonde .
    j'aime bien le vert alors ça va !
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  14. contents de te retrouver au gré de nos vadrouilles. Sacrée nostalgie sur cette toile

    RépondreSupprimer
  15. J'aime bien ,cet escalier et ce vieil immeuble,quelques personnages lui donnent vie ..bon jeudi..

    RépondreSupprimer
  16. salut
    le temps est variable aujourd'hui , alternance de nuages et soleil
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  17. Amusante cette aquarelle et ce récit pour lui donner vie
    Bisous

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour raymond
    c'est chouette ce que tu fais
    En Bourgogne la température est négative et un fort vent glacial souffle
    Je te souhaite de passer une bonne fin de journée
    bisous

    RépondreSupprimer
  19. Bonsoir
    Je découvre votre blog et le trouve magnifique!
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
  20. Ouf ! je suis essouflée.... il sont pourtant bien beaux tes escaliers !!!
    Bonne journée - bisous

    Monelle

    RépondreSupprimer
  21. coucou Raymonde, c'est vrai que la vie dans les immeubles semble bien monotone et repétitive mais on a de la chance que cela se passe en temps de paix, et c'est vrai qu'on peut toujours dire bonjours aux voisins qu'on reencontre dans les escaliers et entamer un peu de conversation, c'est souvent le temps qui nous manque car on court au travail, aux commissions, chercher les enfants, etc. quand on sort c'est jamais bien avec du temps d'avance, on fait en sorte de ne pas perdre de temps et on cronomètre tellement que si on reencontre quelqu'un on a peur de perdre le temps et de ne pas arriver à l'heure....
    bonne et douce nuit pour toi
    Angie

    RépondreSupprimer
  22. Ton dessin irait très bien avec mon article
    Gros bisous Raymonde

    RépondreSupprimer